Recherches et projets

Théories du paysage (APA 6001)

Le paysage porte des significations plurielles suivant les disciplines, les expertises professionnelles ou les représentations collectives qu’il mobilise. Prenant appui sur les résultats des activités de recherche menées depuis près d’une vingtaine d’années à la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal, ce séminaire vise à amener une clarification conceptuelle et un encadrement théorique essentiels pour mieux comprendre cette notion fortement liée aux principaux enjeux d’aménagement des villes et des territoires au Québec comme ailleurs dans le monde.

Descriptif sommaire du séminaire
La question du paysage, au Québec comme ailleurs, témoigne d’enjeux majeurs et suscite de multiples valorisations envers les dimensions qualitatives (ex.: esthétique, patrimoniale, environnementale, identitaire, etc.) des territoires habités. Aussi, ces enjeux posent-ils des défis considérables. Une clarification conceptuelle et un encadrement théorique demeurent toutefois un préalable, tant sur le plan de la recherche que sur le plan des intentions aménagistes (ex.: planification et projets). Or, le paysage renvoie à une pluralité de significations suivant les contextes disciplinaires, les expertises professionnelles ou les représentations collectives qu’il mobilise. Qu’il soit assimilé à une ressource visuelle, à une forme territoriale donnée ou à un regard porteur de valorisations particulières, les conditions contemporaines du paysage obligent d’élargir cette notion aux significations plurielles qu’elle porte et qui font écho aux nouvelles préoccupations sociales en matière d’environnement, de cadre de vie ou de bien-être. À la lumière de ces préoccupations, il importe également de considérer la portée opérationnelle d'une perspective proprement paysagère et les cadres d’action qu’elle requiert.
Ce séminaire permettra d’approfondir cette notion structurante de l’aménagement à partir des assises conceptuelles et théoriques véhiculées notamment en esthétique, en géographie culturelle, en écologie du paysage, en psychologie environnementale et plus largement en sciences humaines et en sciences de l’aménagement.
Ce séminaire prend appui sur les résultats des activités de recherche menées depuis près d’une vingtaine d’années à la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CPEUM) et depuis 2003 à la Chaire UNESCO en paysage et environnement de la même institution (CUPEUM). Ce faisant, il tire profit d’une connaissance approfondie des enjeux actuels du paysage qui interpellent les territoires concrets (ex.: paysages urbains, périurbains ou ruraux) comme les principaux acteurs québécois de l’aménagement du territoire (ex. : publics, parapublics et privés).

Objectifs
Ce cours est offert aux étudiant(e)s inscrit(e)s aux études supérieures vise à nourrir leurs projets d’étude ou leurs recherches par l’examen critique et l’approfondissement théorique du rôle du paysage dans une variété de problématiques d’aménagement. L’objectif attendu, en terme d’apprentissage, est d’amener l’étudiant(e) à prendre connaissance et à reconnaître les significations du concept de paysage par l’examen d’approches théoriques et conceptuelles diverses et d’en comprendre les applications dans le domaine de l’aménagement (ex.: architecture de paysage, design urbain, urbanisme).

Mode d'évaluation
Le séminaire comporte deux travaux complémentaires menant, à terme, à l’élaboration d’une réflexion critique envers un enjeu d’aménagement inspirée par les connaissances théoriques issues du domaine des études paysagères.