Recherches et projets

Groupe de travail sur les déterminants et la gestion de la biodiversité urbaine

.

En ce siècle des villes, connaître la biodiversité présente dans la complexe mosaïque urbaine, en comprendre les facteurs de régulation tant biophysiques que sociaux et en déterminer les modes d’aménagement et de gestion les plus favorables constituent une préoccupation de recherche majeure. Réunis dans un groupe de travail associé à la CPEUM, vingt-six chercheurs en sciences naturelles, sociales et en aménagement de sept universités québécoises ont entrepris de se pencher sur ces questions.

L’étude et la gestion de la biodiversité urbaine constituent à la fois un domaine de recherches multidisciplinaires émergent et une préoccupation actuelle des divers paliers de gouvernements, des organisations internationales tout comme des organismes citoyens. Mener des projets de recherche sur le sujet complexe de la biodiversité dans le milieu urbain requiert des expertises en sciences de la nature, en sciences sociales et dans les disciplines de l’aménagement. Jusqu’à aujourd’hui, aucun groupe ou centre de recherche ne rassemblait de telles expertises au Québec voire au Canada. Cette situation faisait en sorte que la recherche sur ce sujet demeurait fragmentaire et qu’il n’existait pas d’interlocuteur scientifique capable de canaliser les demandes institutionnelles et citoyennes à ce sujet. La formation du groupe de travail pallie ces lacunes et positionne la Chaire et les universités québécoises à l’avant-plan dans un domaine de recherche en plein essor. Le groupe de travail est subventionné par le Centre de la science de la biodiversité du Québec.

Les objectifs du groupe de travail

 

  • Fournir un état des lieux de la recherche sur la biodiversité urbaine au Québec, au Canada et à l’international.
  • Susciter des réflexions et des recherches concertées sur la biodiversité avec des apports de chercheurs des sciences naturelles et appliquées, des sciences sociales et des disciplines de l’aménagement.
  • Ouvrir de nouvelles avenues de recherche, de nouvelles collaborations et des projets à toutes échelles dans un domaine de recherche multidisciplinaire émergent.
  • Amorcer le développement d’outils de gestion de la biodiversité en milieu urbain en collaboration avec les intervenants concernés.
  • Positionner avantageusement le Québec dans ce domaine de recherche sur le plan international.
  • Prendre contact avec les chercheurs et groupes de recherche d’importance notamment par le biais de conférences/ateliers devant le groupe de travail et les étudiants qui y seront rattachés.
  • Canaliser les demandes sociales et institutionnelles vers un regroupement pour une meilleure réponse et plus d’impacts scientifique et médiatique.
  • Former une relève scientifique dans cette matière.

 

Parmi les activités du groupe, citons la recension de toutes les études passées et en cours, publiées ou non, portant sur la biodiversité urbaine au Québec. Cette entreprise s’inscrit dans le cadre du projet de gestion des métadonnées sur la biodiversité du Québec du CSBQ et est réalisé en collaboration avec le Groupe de travail sur la Diversité génétique, phylogénétique et fonctionnelle le long de gradients environnementaux. Une conférence et un atelier sur la recherche en biodiversité urbaine sont organisés par le Groupe les 18 et 19 octobre prochains. Les conférenciers invités seront les Dr Stewart Pickett et Charles Nilon, respectivement directeurs et chercheurs associés au Baltimore Ecosystem Study dans le cadre du Long-Term Ecological Research Network américain. De nombreuses collaborations et projets de recherche ont aussi vu le jour à la suite de la formation du groupe.

Ce groupe de travail de haut niveau est sous la responsabilité scientifique conjointe de Danielle Dagenais, chercheure associée à la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal et professeure agrégée à l’École d’architecture de paysage et de Stéphanie Pellerin, professeure associée à l’Institut de recherche en biologie végétale et botaniste au Jardin botanique de Montréal.

Équipe

 

  • Responsable administrative
    • Danielle Dagenais, Chercheure associée et professeure agrégée, Chaire en Paysage et Environnement (CPEUM), Chaire UNESCO en Paysage et Environnement (CUPEUM), École d'Architecture de Paysage de l'Université de Montréal
  • Coresponsable scientifique
    • Stéphanie Pellerin, Institut de recherche en Biologie Végétale (IRBV) et Sc. Biologiques, Université de Montréal
  • Agents de recherche
    • Bernard Angers, Sc.biologiques, Université de MontréalDoctorante, Département des sciences biologiques, UQAM
    • Béatrix Beisner, Sc. Biologique UQAM
    • Sandra Breux, INRS Urbanisation Culture Société, Université de Montréal
    • Jacques Brisson, Sc. Biologiques et IRBV, Université de Montréal
    • Jacques Brodeur, Sc. biologique et IRBV, Université de Montréal
    • Luc Brouillet, Sc. Biologiques et IRBV, Université de Montréal
    • Alain Cogliastro, Sc. Biologiques et IRVB, Université de Montréal
    • Sylvain de Blois, Plant Science, School of Environment, Université McGill
    • Gérald Domon, CPEUM et CUPEUM, École d'Architecture de Paysage, Université de Montréal
    • Pierre Drapeau, Chaire industrielle CRSNG/UQAT/UQAM en aménagement forestier durable, Sc. biologiques, UQAM.
    • Éric Duchemin, Institut des sciences de l'environnement, UQAM
    • Valérie fournier, Phytologie, Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation,
    • Ira Tanya Handa, Sc. Biologiques, UQAM
    • Jochen Jaeger, Department of Geography, Planning and Environment, Université of Concordia
    • Simon Joly, Sc. Biologiques et IRBV, Université de Montréal
    • Christian Messier, Chaire CRSNG/Hydro-Québec sur la croissance de l'arbre, Sc. Biologiques, UQAM
    • Alison Munson, Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Université Laval
    • Alain Paquette, Chaire CRNSG/Hydro-Québec sur la croissance de l'arbre, UQAM
    • Sylvain Paquette, Professeur agrégé sous octroi, CPEUM, CUPEUM, Université de Montréal
    • Laël Parrott, Géographie, Université de Montréal
    • Fanie Pelletier, Sc. Biologiques, Université de Sherbrooke
    • Bernadette Pinel-Alloul, Sc.Biologiques, Université de Montréal
    • Philippe Poullaouec-Gonidec, Titulaire de la Chaire en Paysage et Environnement CPEUM et de la Chaire UNESCO en Paysage et Environnement de l'Université de Montréal
    • Isabelle Thomas-Maret, Institut d'urbanisme, Université de Montréal


Partenaires de ce projet