Recherches et projets

Conception d’un écran antibruit végétalisé

Il s’agit de la deuxième phase d’une recherche visant l’amélioration du design et de l’implantation d’un prototype d’écran antibruit et des écrans antibruit en général dans le but d’augmenter la qualité du cadre de vie des citoyens.

Conception d’un écran antibruit végétalisé adapté aux normes du Ministère des transports du Québec, documentation et critères de conception, volet portant sur le végétal, l’esthétique et l’acceptabilité sociale. Phase 2

La phase I de ce projet de recherche réalisée par les chercheurs de la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CPEUM) et par le Groupe d’acoustique de l’Université de Sherbrooke (GAUS) a permis de développer des critères d’insertion paysagère, de design de l’écran, d’implantation et de choix des végétaux répondant aux impératifs acoustiques, structuraux, esthétiques et phytologiques déterminés par le Ministère des transports du Québec (MTQ). Plus précisément cette phase a permis d’arriver aux résultats suivants :


1. Nouveau concept d’écran antibruit intégrant des matériaux plus économiques et plus légers, ce qui réduit les coûts d’implantation;
2. Critères d’insertion visuelle et de design de l’écran antibruit développés sur la base d’un savoir expert et répondant aux problématiques esthétiques propres aux milieux riverain et autoroutier respectivement et ce, en vue d’accroître l’acceptabilité sociale de l’ouvrage;
3. Critères précis de choix des espèces végétales et d’implantation des végétaux en regard des environnements autoroutier et riverain de l’écran;
4. Identification de mesures de mitigation permettant de réduire l’impact des sels de déglaçage sur la végétation en bordure d’autoroute.


La phase I a été présentée à une municipalité. Des discussions sont en cours afin de procéder à l’implantation d’un prototype sur le territoire de la municipalité en question.


En parallèle, la phase II du projet s’attache compléter les analyses expertes effectuées lors de la phase I en étudiant les préférences de la population face à divers types d’écrans acoustiques et d’aménagements de leurs abords. Ces préférences sont évaluées par sondage web. Cette phase vise aussi à mieux comprendre la perception des écrans antibruit par la population au moyen d’entretiens semi-dirigés de citoyens vivant à proximité d’un écran. L’intégration paysagère des écrans de même que leur impact sur la croissance de la végétation située côté riverain sont aussi analysées. Les résultats de cette recherche permettront au Ministère d’améliorer le design et l’implantation du prototype d’écran antibruit et des écrans antibruit en général dans une perspective de bonification du cadre de vie des citoyens.

Équipe



Partenaires de ce projet