Recherches et projets

Les aires protégées privées comme nouvelle force motrice des dynamiques rurales: quels paysages pour demain?

Le paysage est devenu une importante ressource pour le développement des communautés. Si de nombreux travaux ont montré que les dynamiques agricoles constituent les principales forces motrices des paysages ruraux, certains phénomènes paraissent appelés à agir significativement sur ceux-ci. C'est le cas des Aires protégées sur propriétés privées (APP) dont l'accroissement a été hissé au rang des
priorités gouvernementales pour l'atteinte de 12% d'aires protégées en territoire habité. Ayant surtout pris forme aux États-Unis ces mécanismes sont reconnus pour constituer des éléments clés de la protection de la biodiversité. Or, malgré l'abondante littérature qu'elles ont générée, l'influence des APP sur les dynamiques des paysages ruraux reste largement à mesurer. Un programme de recherche subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada entend approfondir les différentes facettes de cette question.

En tant que premier projet portant spécifiquement sur les aires protégées privées (APP) la recherche vise à un premier niveau à en reconstituer l'historique et à en saisir la spécificité, notamment en regard de leur distribution spatiale et de leur contribution au plan de la protection de la biodiversité en territoire habité. À un second niveau, elle vise à mettre à jour les dynamiques paysagères induites par les APP sur les territoires sur lesquelles elles se déploient. Il s'agit notamment de :

  • Mesurer les incidences de l'implantation des APP sur la réalité physico-spatiale des paysages; 
  • Mettre à jour les motivations et représentations des paysages des individus qui ont initié et porté des APP; 
  • À partir d'une mise en relation des deux premiers objectifs, identifier les trajectoires évolutives des paysages induites par les APP et mesurer la capacité des outils d'intervention à agir sur ces trajectoires;
  • Alimenter les stratégies et programmes d'implantation d'APP en milieu habité. 

Amorcée en avril 2013, cette recherche se poursuivra jusqu'en 2017.

 

Olivier Craig-Dupont et Gérald Domon.  Vers une privatisation de la multifonctionnalité au Québec? La difficile cohabitation de la conservation environnementale et de l'agroforesterie dans la néoruralité québécoise. Communication livrée au Colloque « La ruralité au Québec depuis les États généraux du monde rural» du 13 et 14 mai 2014 à l'ACFAS.

 

Équipe



Partenaires de ce projet