Philippe Poullaouec-Gonidec

TITRE À LA CHAIRE

Titulaire CPEUM & CUPEUM

titre à l'université

Professeur titulaire

TÉLÉPHONE - BUREAU / CELLULAIRE

514 343 7500 / 514 942 3531

COURRIEL

philippe.poullaouec-gonidec@umontreal.ca

Philippe Poullaouec-Gonidec

Architecte paysagiste et plasticien de l’environnement, Philippe Poullaouec-Gonidec est professeur à l’Université de Montréal depuis 29 ans. Il est professeur titulaire à plein temps à l'École d'architecture de paysage de la Faculté de l’aménagement dont il a été le directeur de 1991 à 1996. 

Il a été professeur invité dans plusieurs universités dont notamment l'Université de Rome La Sapienza (Italie), l’École d’architecture de Paris-LaVillette (France), l’École d’architecture de Tunis, l’École d’architecture de Rabat, l’Université de Sassari (Italie), l’Université Libanaise de Beyrouth, l'Université d'architecture d'Hanoi (Vietnam) et l'Université de Reggio de Calabria (Italie). Il est actuellement membre du collège doctoral en architecture de l’Université de Rome La Sapienza (Italie), chercheur associé au laboratoire de recherche de l'École nationale supérieure de paysage de Versailles (France) et membre du comité scientifique de la revue française Projets de paysage

À titre de chercheur et d’expert international, il dirige depuis de nombreuses années des recherches appliquées sur la caractérisation des paysages et sur les processus d’invention et de réinvention des paysages. Son apport est particulièrement contributif dans le domaine de l’instrumentation et de l’action paysagère à l’échelle nationale et internationale. Il est l’auteur de plusieurs publications à portée théorique sur le projet de paysage et de nombreux rapports de recherche sur les enjeux de l’aménagement du territoire. Il a siégé à plusieurs jurys nationaux et internationaux en design urbain et en architecture de paysage (Prix Jellicoe 2009 de la Fédération internationale des architectes paysagistes).

Lauréat de la Fondation de recherche P. E. Trudeau (2005), Philippe Poullaouec-Gonidec est cofondateur (1996) et titulaire de la Chaire en paysage et environnement de l’Université de Montréal. À la direction de cette Chaire, il a fortement contribué au développement d’un nouveau champ de recherche dans le domaine du paysage qui s’appuie sur une approche transdisciplinaire et qui met à profit un partenariat structurant avec les principaux acteurs québécois de l’environnement et de l’aménagement. Notons que depuis 18 ans, cet organisme soutient activement des recherches sur la ruralité, le paysage urbain et les infrastructures de transports en interface avec les milieux de vie (voir site Internet : http://www.paysage.umontreal.ca/ ). 

Il a également fondé en 2003 la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CUPEUM). À travers ces activités UNESCO et à titre de titulaire, il dirige et anime à ce jour un réseau de coopération scientifique de plus de 20 institutions universitaires réparties dans 6 régions du monde (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie, Europe, Maghreb, Moyen-Orient). L’animation de ce réseau scientifique international contribue aux dialogues transdisciplinaires et interculturels quant aux devenirs des paysages urbains et à leur développement. Celle-ci s’opère principalement depuis 10 ans par les réalisations d’atelier/terrain (WAT_UNESCO) qui impliquent des étudiants de la Faculté de l’aménagement dans des stratégies de design urbain pour différentes villes du monde (voir site Internet : http://www.unesco-paysage.umontreal.ca/fr/recherches-et-projets ) 

Notons aussi qu’il a été coproducteur (2008-2013) du chantier «Montréal, ville UNESCO de design» (avec la Ville de Montréal et ses partenaires gouvernementaux) dont l’un des objectifs était de provoquer des opportunités de création en design et en architecture par des processus de concours et d’ateliers pour faire vivre et rendre tangible cette désignation montréalaise.

 Sur la base des actions réalisées et au terme de sa première décennie, l’UNESCO reconnaissait la Chaire UNESCO en paysage et environnement de l’Université de Montréal (CUPEUM) comme pôle d’excellence international en design urbain parce qu’elle joue pleinement son rôle de «groupe de réflexion» et de «bâtisseur des passerelles» entre le monde académique, la recherche et la société civile. 

Philippe Poullaouec-Gonidec est membre de la Commission sectorielle des sciences naturelles, sociales et humaines de la Commission canadienne pour l’UNESCO (CCU) et du collège Paysages, Espaces protégés et Patrimoine du Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (France). Il est expert invité auprès de la Convention européenne du paysage (Conseil de l’Europe).

Il est membre de l’American Society of Landscape Architects (ASLA), de l’Association des architectes paysagistes du Canada (AAPC) et du Québec (AAPQ), et membre associé du Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal (CRÉUM), du réseau interuniversitaire en études urbaines et régionales Villes Régions Monde (VRM) du Québec, du Groupe interuniversitaire de Montréal (GIM) Ville et développement, du Centre de développement de la recherche internationale en environnement (CEDRIE) de l’Université de Montréal, de la Fondation internationale LOCUS sur l’innovation en architecture et en design urbain et du Comité scientifique de la restauration du site du Séminaire de Saint-Sulpice (Montréal). Il a également été membre du Comité consultatif à la Vice-présidence Environnement d’Hydro-Québec, du Conseil du patrimoine de la Ville de Montréal et de l'Institut de recherche en histoire de l'architecture (IRHA) du Centre Canadien d'Architecture (Montréal-Canada)

Par ailleurs, il a été responsable scientifique de plusieurs projets de coopération internationale en collaboration avec le ministère des Relations internationales du Québec (MRI) dans le cadre de la France au Québec/la saison (2001), du Québec à New York (2001) et du Royaume-Uni au Québec (2002), mais aussi auprès de la Commission permanente franco-québécoise dans des activités scientifiques en partenariat avec l’Université de Paris IV-La Sorbonne (2002-2006). Et plus récemment à la demande du gouvernement du Québec, il a dirigé la réalisation de deux concours de création contemporaine de jardins en Chine, soit le Jardin du Québec à Chongqing (2011-2012) et le jardin du Québec à Quingdao (2013-2014) pour promouvoir la relève en architecture de paysage.

Poursuivant ses intérêts pour la création contemporaine, rappelons qu’il a été cofondateur du Festival international de jardins contemporains de Métis (Québec-Canada). De sa création en 2000 à l’édition 2003, il a été coresponsable de la direction artistique et scientifique, et de la coopération internationale de cet événement fortement engagé dans le renouvellement de l’art des jardins. Sous sa direction scientifique, cet événement a acquis une véritable notoriété internationale. Louangée par la critique, cette manifestation culturelle est devenue très rapidement l’un des rendez-vous les plus recherchés de la création contemporaine en art des jardins et s’est méritée plusieurs prix d’excellence. Il a été membre du comité scientifique et l’un des commissaires de la 4e Biennale de Montréal - 2004 - du Centre international d’art contemporain de Montréal. Il a été parrain de l’événement international Escales improbables (Rendez-vous des arts sans frontières, automne 2004 et 2005) à Montréal.

En 2007, il a reçu les insignes de Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres de la France soulignant ainsi sa contribution à la reconnaissance culturelle du projet de paysage et celle de l’art contemporain des jardins.